L’avenir du projet de parc éolien marin d’Oléron est en jeu

Ce mercredi après-midi a eu lieu le comité de concertation pour le projet de parc éolien en mer d’Oléron à la communauté de commune de St Pierre d’Oléron. Il réunissait des élus du territoire dont Pascal Massicot, Président de la communauté de communes de l’île d’Oléron et Christophe Sueur, Maire de St Pierre d’Oléron, des acteurs économiques dont les représentants des pêcheurs ainsi que  Vincent Bales, Directeur Général de l’énergéticien wpd offshore France qui a repéré et effectué les études technico-économiques sur la zone. A quelques semaines de l’annonce par l’Etat de l’appel d’offre N°3, ces derniers se sont adressés à l’Etat sous la forme d’un communiqué.
 
Nous avons appris la possibilité que le Gouvernement décide d’ajourner le projet de parc éolien en mer situé au large des côtes de l’Ile d’Oléron.
Nous nous adressons donc officiellement à lui pour qu’il n’en soit pas ainsi.
Le parc éolien en mer d’Oléron ne peut en effet être remis à plus tard. Le projet a toutes les qualités pour être lancé au plus vite :

 

  • Il est porteur d’activité économique : il générera près de 2 000 emplois directs (400 à 600 localement) pour la construction et plus de 100 emplois locaux en exploitation.
  • Il permet une plus grande autonomie énergétique du territoire : la production du parc représentera l’équivalent de la consommation domestique d’électricité du département de la Charente-Maritime soit 650 000 habitants.
  • Il contribue à l’atteinte des objectifs nationaux fixés par la loi de transition énergétique qui porte la part des énergies renouvelable à 40% de la production d’électricité française et contribuera à l’objectif éolien de la nouvelle grande région  (3 000 MW dont seulement 500 MW installés à ce jour).
  • Il est techniquement pertinent : une bathymétrie moyenne de 30m combinée à des régimes de vent supérieurs à 8 m/s font de cette zone un espace particulièrement propice à l’installation d’éoliennes en mer.
  • Il bénéficie d’un soutien unique des acteurs du territoire, notamment rappelé par un courrier co-signé par 20 personnalités en janvier 2016 (élus, usagers de la mer, acteurs économiques…).

 
Tous les éléments sont donc réunis pour que la zone de l’île d’Oléron soit retenue dans la prochaine procédure d’appel d’offres « éolien en mer ».
Intégrer ce projet mature et unique par son acceptabilité et ses opportunités pour le territoire, dès cette année, serait un signal fort envoyé par le Gouvernement, positif pour toute la filière, utile à l’intérêt de la grande région et du pays.         
 
 
CONTACT PRESSE
Agence Effets Mer
Eric Coquerel : 06 14 73 68 14
ecoquerel@effetsmer.com


Contact

94 rue Saint Lazare
75009 Paris
T: 01 82 72 61 00

» Envoyer E-Mail