Projet éolien de Saint-Léger-de-Montbrun

Présent dans le Thouarsais depuis 2010, wpd accompagne les collectivités locales dans l’atteinte des objectifs d’autonomie énergétique qu’elles se sont fixées.

Le parc éolien TIPER construit sur les communes de Thouars, Louzy et Saint-Léger-de-Montbrun témoigne de cette ambition territoriale.

Dans la continuité de ce parc, wpd a engagé en 2017 avec la municipalité de St Léger de Montbrun une réflexion en vue d’étendre le parc historique. A ce jour, les études écologiques et paysagères sont terminées et les élus municipaux ont fait le choix d’un scénario préférentiel.

  • Nombre d’éoliennes : 3
  • Puissance totale installée : 12 à 15 MW
  • Production électrique moyenne : 33,6 millions de kWh/an
  • Equivalent consommation électrique moyenne : 12 400 foyers*
  • Rejet de CO2 évité : 2 500 tonnes de CO2/an**

*Hors chauffage. Source : ADEME

**En comparant les émissions indirectes d’une éolienne à 2800 heures équivalentes pleine puissance et les émissions directes d’une centrale à gaz. Source : ADEME

 

  • La zone d’étude du projet de Saint-Léger-de-Montbrun s’étend sur une superficie d’environ 350 ha. Elle s’étend de part et d’autre de la butte de Montbrun qui constitue un point topographique remarquable du territoire.
  • Le scénario d’implantation retenu devra intégrer le zonage éolien validé collégialement dans le cadre du PLUi (Plan Local d’urbanisme intercommunal) du Thouarsais.

Les étapes du projet

  1. 2016

    1ers contacts avec la mairie

  2. Février 2017

    Avis favorable du conseil municipal

  3. Septembre 2018

    Lancement des études écologiques, paysagères et acoustiques

     

  4. Juin 2021

    Permanences publiques & réunions d’informations

Au terme des études écologiques et paysagère, des balades de restitution ont été organisées à l’attention des scolaires et de la population. A l’issue d’un parcours en extérieur, accompagné du bureau d’études écologique ENCIS Environnement, un temps d’échange était proposé pour partager la connaissance du territoire.

D’ici cet été, une nouvelle phase de concertation va être engagée avec la population afin de présenter le scénario d’implantation retenu par les élus et faire émerger les mesures d’accompagnement du projet. A cet effet, et sous réserve que les conditions sanitaires le permettent, une première permanence publique sera organisée en juin 2021.

Foire aux questions

Retrouvez notre  Foire aux questions sur les énergies renouvelables !