Parc éolien de Joux-la-Ville

Première réalisation de wpd dans le département de l’Yonne, les parcs éoliens du Galuchot et du Champ de la Vache comptent 25 éoliennes réparties en deux zones.

La partie « Galuchot » compte 13 éoliennes sur la commune de Joux-la-Ville et la partie « Champ de la Vache » compte 12 éoliennes sur les communes de Massangis et Grimault. Les deux projets ont été lancés en 2003 et figuraient dans le périmètre de l’ancienne zone de développement éolien (ZDE), qui, après plusieurs années de concertation et d’études, avait été en mai 2007 approuvée par le Préfet de l’Yonne.

Ces projets éoliens étaient soutenus localement, avec une forte volonté des élus de revitaliser ce territoire rural, point de liaison entre le Tonnerrois et l’Avallonnais, en créant un pôle de développement économique à mi-chemin entre Paris et Lyon. Ces projets éoliens ont ainsi permis à ce territoire de favoriser le développement local, notamment par la création d’une base de maintenance à Joux-la-Ville (environ 10 techniciens actuellement).

  • Nombre d’éoliennes : 25
  • Année de mise en service : 2016
  • Puissance totale installée : 50,9 MW
  • Production électrique moyenne : 140 millions de kWh/an
  • Equivalent consommation électrique moyenne  : 45 600 foyers*
  • Rejet de CO2 évité : 57 000 tonnes de CO2/an**

*Hors chauffage. Source : ADEME

**En comparant les émissions indirectes d’une éolienne à 2800 heures équivalentes pleine puissance et les émissions directes d’une centrale à gaz. Source : ADEME

  • Situé de part et d’autre de l’autoroute A6, à proximité de l’échangeur de Nitry, les parcs éoliens du Galuchot et du Champ de la Vache s’inscrivent sur une plaine agricole à fort potentiel éolien. L’habitat au sein de ce territoire a par ailleurs la particularité d’être très peu mité, ce qui en fait une zone de développement privilégiée.
  • Face à une capacité de raccordement insuffisante au niveau des postes sources à proximité et dans une volonté de développement du territoire, wpd a profité du passage d’une ligne à haute tension sur la commune de Joux-la-Ville pour développer puis construire un poste d’évacuation privé sur la commune pour les deux projets éoliens.

Les étapes du projet

  1. 2003-2004

    Avis favorable du conseil municipal et lancement des études

  2. Juillet 2007

    Dépôt du dossier

  3. 2008

    Janvier-février : enquête publique

    Juin : décision préfectorale

  4. 2015

    Construction du parc éolien

  5. 2016

    Mise en service du parc éolien

  6. 9 septembre 2017

    Inauguration du parc éolien

Des réunions publiques d’information, visites de chantiers de parcs éoliens et permanences publiques, ont été organisées.

L’objectif : relayer l’information à l’échelle locale et définir ensemble les mesures d’accompagnement autour du projet éolien.

 

La municipalité de Joux-la-Ville a engagé la restauration d’une grange cistercienne dans le hameau de Oudun. Ces travaux ont nécessité d’importantes fouilles archéologiques, menées par le Centre d’Etudes Médiévales Saint-Germain d’Auxerre (CEM). Afin de diffuser les résultats de ce travail, une monographie scientifique, à laquelle wpd a participé en tant que mécène, est en cours de réalisation.

Le développement du projet éolien du Galuchot et du Champ de la Vache s’est construit dès le début en concertation avec le territoire et les trois communes concernées. Plusieurs mesures ont été mises en place, en accord avec les communes et en discussion avec les acteurs locaux, dans le but d’améliorer le cadre de vie des riverains et soutenir la protection de la biodiversité.

Mise en place d’une exposition sur les énergies renouvelables en partenariat avec la commune de Joux-la-Ville, qui se tiendra dans la grange cistercienne dans le hameau de Oudun.

Plantations de noyers communs et d’arbustes.

Enfouissement d’une ligne moyenne tension aérienne (20 kV).

Mise en gestion de pelouses calcicoles au niveau du Val de Mâlon à Joux-la-Ville.